For the English version, please click here.

Fin September, Administration Canadienne de la Sûreté du Transport Aérien (ACSTA) a présenté une nouvelle politique pour les agents de contrôle de bagages qui trouvent le cannabis médical aux points de sécurité de l’aéroport. Maintenant, à partir d’octobre 2017, police seulement s’appellera pour de grandes quantités de cannabis.

Selon l’ACSTA, ce qui est une “grande quantité”?

Grandes quantités dans ce cas signifie avoir plus de cannabis que peut s’insérer dans un sac de 1L ou de la bouteille. C’est un peu bizarre que le cannabis est mesuré en volume au lieu de poids, mais qui serait égal à environ 1 à 1,5 onces, selon le cannabis. Cela suppose aussi que le voyageur a les documents médicaux nécessaires, parce que si ils trouvent le cannabis dans vos bagages ou vous déclarez qu’et vous n’avez pas les documents, les flics s’appellera toujours.

Pourquoi le changement maintenant?

Ce mouvement est censé pour simplifier le processus pour le dépistage des agents qui font face à un afflux de cannabis se trouvant dans les aéroports partout au Canada. Il est destiné à rendre plus facile de séparer le cannabis légale et illégale.

Politique antérieure de l’ACSTA au sujet du cannabis a été d’appeler la police pour toute quantité de cannabis trouvés et la police aurait alors pour vérifier les documents médicaux du passager. Cela a conduit à des plaintes de voyageurs qui avaient leurs plans retardée et me sentais doigt-out et montrées du doigt pour leur choix de la médecine.

Il a également été suggéré que les passagers voyageant avec le cannabis médical mettent dans leur les bagages à main. Si les chiens de détection de drogue trouvent cannabis en passager clandestin, qui prendra encore plus de temps à trier, même avec la documentation appropriée.

La réponse fédérale

Ministre des transports Marc Garneau a dit TVA, “la Loi est la loi jusqu’à ce qu’il est modifié et nous nous attendons à l’ACSTA et toutes les sociétés d’État conforme à ce poste.”